"Médiation L-Onirique" ou "Le rêve lucide amplifié"


Le rêve lucide peut constituer une méthode de sortie indirecte lorsque l'expérienceur parvient à le briser et se retrouve dans son corps astral. À contrario, peut-on maintenir le rêve lucide et s'en servir comme un tremplin pour atteindre d'autres réalités ?
La réponse est très certainement : oui, car l'exploration des mondes oniriques peut révéler plusieurs niveaux – correspondant à autant de niveaux de conscience, et, à mon sens, il y en a une infinité. Chacun d'eux est susceptible d'être une porte d'entrée sur d'autres espaces accessibles par le jeu de la navigation mentale.
Carlos Castaneda dans « l'art de rêver » parle de passages, de portes énergétiques qui, lorsqu'on les traverse, procurent une sensation d'élévation, se traduisant dans les faits par un changement de fréquence vibratoire de la conscience.
Les passages seraient des objets produisant leur propre énergie ; ils ne sont pas toujours repérables parmi les autres éléments du rêve et seule une attention soutenue sur eux permet de les ouvrir.
Si donc ces passages, ces portes énergétiques existent, comment les reconnaître dans cette soupe illusoire constituée par les projections mentales du rêveur ?
Castaneda soutient qu'il est possible de filtrer les éléments les plus réels : « ce sont les éléments qui communiquent le plus d'énergie par l'émotion qu'ils procurent et la fascination qu'ils exercent chez le rêveur. Les éléments les plus réels sont persistants, chacun de leur détail peut être examiné sans limite de temps, isolé des autres, avec l'impression qu'en l'observant dans son unicité c'est l'ensemble que l'on perçoit. Ce sont les éléments les plus stables et les plus singuliers, qui ont vocation à se saisir, à se révéler à l'esprit du rêveur, en provoquant chez lui le choc d'un passage. » Ce filtrage a vocation d'être affiné de rêve en rêve à travers leur analyse détaillée pour sélectionner les éléments les plus significatifs. En ignorant tous les autres, ceux-ci finissent par disparaître dans la perception du rêveur au cours de ses rêves suivants. Si bien qu'en épurant de rêve en rêve, le rêveur s'approche de plus en plus d'une réalité tangible, d'un monde bien réel.
Les passages seraient donc des objets possédant leur propre énergie que le rêveur doit apprendre à repérer pour pouvoir les traverser.
Une traversée qui peut être lente ou brutale, avec parfois une rupture de conscience. Mais ils préfigurent toujours des changements de notre configuration énergétique.

Commentaires