Extrait hebdomadaire du Roman "Le syndrome d'Adrastée"

Bonjour à tous(tes)
Comme chaque lundi, je vous propose un extrait de mon roman : "Le syndrome d'Adrastée".
Sortie en Octobre chez #Publishroomfactory.
L'ouvrage est disponible en version papier et Ebook en prévente à prix préférentiel à l'adresse suivante : https://www.ulule.com/-le-syndrome-d-adrastee-/
Bonne lecture !

Samantha avait, elle aussi, éprouvé cette peur viscérale de mourir sous les coups de son compagnon. Elle savait que s'il ne s'était pas tué en se soustrayant à la justice, elle aurait subi un sort identique.
Sans cet accident, aurais-je eu assez de courage pour briser la spirale de la terreur, pour m'échapper et vivre loin ? Mahdi me frappait. Que dis-je ? Il me tabassait de plus en plus, au fur et à mesure de la montée de sa radicalisation. Comment s'enfuir avec un enfant sous sa responsabilité ? Je communie avec toutes ces martyres. Je forge un lien fraternel avec elles. Elles continuaient à chérir leur compagnon qui les avait éliminées de la surface de la Terre.
Un couple uni dans l'amour réciproque devrait-il se transformer en un carcan de souffrance et de mort ?
Pourquoi une femme devrait-elle devenir : SA servante, SA chose sexuelle, SA soumise, SA victime ? Une épouse devrait-elle considérer : je demeure SA propriété ?
Pourquoi un homme devrait-il penser : elle tient le rôle de MA servante, Ma chose sexuelle, MA soumise, MA victime ? Un mari doit-il estimer : elle reste MA propriété ? Et inversement.
Certains définissent une relation à travers ce prisme déformant et imposent ce diktat : dominant(e) – dominé(e). Cette vision doit s'arrêter. Existe-t-il un moyen pour que la peur change de camp ? Comment puis-je rendre justice à toutes ces femmes et éviter d'autres drames ? Je désire tellement me rendre utile.
Mais espères-tu révolutionner les choses ? Et de quelle manière, ma pauvre fille ? Regarde-toi ! Je ressemble à une morte vivante, vieille, fatiguée et malade. Je ne dispose d'aucune ressource. Et puis, quelle sombre image de l'humanité ai-je ? Perdrais-je pied avec le réel à force de réfléchir de cette manière ?
Le syndrome d'Adrastée
Chapitre 6

#FranceVictimes #violenceconjugale #feminicides #feminicide #NousToutes #Féminicides #lesyndromedadrastée #bookstagram #bookstagramfrance #livresaddict

Commentaires